Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La Page poésie d'Odile : Le moulin

25 Novembre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

J’aime beaucoup les poèmes d’Emile Verhaeren qui évoquent de façon tellement saisissante cette Flandre que je connais bien pour y avoir vécu très longtemps ; comme d’autres flamands francophones, Brel entre autres, il manie notre langue avec génie, ce qui me laisse toujours perplexe. Ne trouvez-vous pas que cette évocation ressemble beaucoup à celle du Plat Pays (« Avec un ciel si bas qu’un canal s’est pendu, avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité »…). En plus, le rythme des vers et les répétitions -on dirait une valse lente- traduit magnifiquement la lente rotation des pales du moulin ! Quelle mélancolie ! J’adore !

Le moulin

Le moulin tourne au fond du soir, très lentement,
Sur un ciel de tristesse et de mélancolie,
Il tourne et tourne, et sa voile, couleur de lie,
Est triste et faible et lourde et lasse, infiniment.

Depuis l’aube, ses bras, comme des bras de plainte,
Se sont tendus et sont tombés ; et les voici
Qui retombent encor, là-bas, dans l’air noirci
Et le silence entier de la nature éteinte.

Un jour souffrant d’hiver sur les hameaux s’endort,
Les nuages sont las de leurs voyages sombres,
Et le long des taillis qui ramassent leurs ombres,
Les ornières s’en vont vers un horizon mort.

Autour d’un vieil étang, quelques huttes de hêtre
Très misérablement sont assises en rond ;
Une lampe de cuivre éclaire leur plafond
Et glisse une lueur aux coins de leur fenêtre.

Et dans la plaine immense, au bord du flot dormeur,
Ces torpides maisons, sous le ciel bas, regardent,
Avec les yeux fendus de leurs vitres hagardes,
Le vieux moulin qui tourne et, las, qui tourne et meurt.

Emile Verhaeren, Les soirs

Pour accompagner un poète belge qui chante les moulins, il fallait un peintre belge qui peigne les moulins, nous avons donc aujourd'hui Paul Gabriel, peintre belge d'origine hollandaise qui nous offre une toile que n'aurait pas désavoué Verhaeren, avec un paysage de polders à rendre mélancolique un humoriste professionnel. Devinez de quelle bande originale il s'agit pour l'accompagner. Pour ceux qui n'ont pas vu le film, je vous conseille de vous jeter dessus immédiatement: c'est un chef-d'oeuvre absolu, avec Jérémy Iron, De Niro et Liam Neeson, de plus la musique d'Ennio Morricone est... divine. J'attends les réponses! (Et cette fois-ci il n'y a pas les images vidéo pour vous aider!)

Gabriel (Paul) Moulin et polder.

Gabriel (Paul) Moulin et polder.

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 25/11/2014 16:21

Merci beaucoup France. Ce film et cette musique m'ont énormément marquée.

Brun France 25/11/2014 08:09

Excellent, Mr Morricone, très agréable association ; Merci Odile !!!