Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Le CERPAM à BLIEUX

2 Octobre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Canton de Barrême

Précédent l’Assemblée Générale du Centre d'Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes-Méditerranée, le CERPAM, du 30 septembre, à Barrême, et après l' Introduction de la journée par Francis SOLDA, Président du CERPAM, puis quelques mots d'accueil par les Maires des communes de Blieux et Barrême, les représentants du Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence et du Conseil régional, du Parc naturel régional du Verdon et du Pays A3V, de la Chambre d'Agriculture des Alpes-de-Haute-Provence, avait lieu une matinée technique sous forme de visite d'exploitations sur la commune de Blieux.

Qui mieux que la commune de Blieux a su conserver son décor, son âme rurale et agricole ? Aujourd'hui encore, Blieux compte 7 exploitations , exclusivement d'élevage, et deux groupements pastoraux, soit prés de 3000 ovins et 55 bovins. Ces exploitations fonctionnent toutes dans le cadre de pratiques pastorales, assurant pour certaines leur propre récolte de fourrage pour l'hiver, et ce malgré des surfaces très peu étendues, obligeant certaines d'entre elles à miser sur des surfaces pastorales ou à acheter le fourrage à l'extérieur. Les premières actions remontent aux années 1975/78, et ont débouché sur l'implantation ou la restauration des cabanes pastorales, ( nécessitant les premières opérations d'héliportages), l'édification d'un bassin de stockage d'eau ( cabane des porcs), création d'un impluvium au Chiran pour abreuver le troupeau, installation d'un parc de tri pour ovins à la cabane de Pierre Naysse, parc de contention pour bovins à la cabane de Ruth, amélioration de la cabane de la Melle et construction d'une cabane en bois à l'alpage....Les éleveurs ont toujours été attachés à leur territoire et ont toujours eu le réflexe de solliciter le CERPAM pour tout travaux d'amélioration pastorale.

C'est cette volonté de se mobiliser pour le maintien d’exploitations agricoles sédentaires sur la commune, que plus d'une centaine de personnes, exploitants et techniciens, sont venues comprendre sur le terrain, à travers les expériences de Véronique QUINOT ( propriétaire de 26 vaches allaitantes 1 taureau Aubrac et 10 chevaux de selle), de Roselyne et René GUICHARD (prêts de la retraite et pour lesquels l'avenir de l'exploitation dépend des possibilités de reprise), ou de Luc BEVALOT ( qui développe la vente directe et modifie le système de pâturage pour alléger sa charge de travail, privilégiant le temps pour se consacrer à sa famille, tout en produisant plus et mieux).

Ont été évoqués lors de ces rencontres, la grande vulnérabilité des troupeaux face à la prédation, l'impact de Natura 2000, la vulnérabilité climatique de notre région, le poids et l'impact de la PAC au travers de laquelle les surfaces pastorales seraient plus ou moins remises en cause, la raréfaction de repreneurs familiaux dans les exploitations agricoles....bref, une matinée bien remplie qui aura servi à apporter un peu de réponses au monde agricole à la croisée des chemins.

 

 Le CERPAM à BLIEUX
 Le CERPAM à BLIEUX
 Le CERPAM à BLIEUX

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article