Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Initium

1 Octobre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Au moins c’est clair : déclaration d’amour en bonne et due forme avec confirmation à la fin : « adoration » « Amour » « Passion ». Tout cela sur une musique de Mazurka, bien traduite par le rythme du poème tantôt fluide tantôt haché. (Noter plusieurs césures régulières pour traduire la danse, puis une coupure plus claudicante évoquant la passion et le désir. C’est très net dans la première strophe ou le dernier vers est coupé en quatre -pas très heureux mais très efficace-). Je note les majuscules aux mots Désir, Souvenir, Amour, Pensée, Passion…Je m’en vais vérifier si cela est d’origine, dans ce cas l’auteur serait accro aux grands sentiments (attirance intellectuelle, aussi bien que physique).

 

Les violons mêlaient leur rire au chant des flûtes
Et le bal tournoyait quand je la vis passer
Avec ses cheveux blonds jouant sur les volutes
De son oreille où mon Désir comme un baiser
S'élançait et voulait lui parler sans oser.

Cependant elle allait, et la mazurque lente
La portait dans son rythme indolent comme un vers,
- Rime mélodieuse, image étincelante, -
Et son âme d'enfant rayonnait à travers
La sensuelle ampleur de ses yeux gris et verts.

Et depuis, ma Pensée - immobile - contemple
Sa splendeur évoquée, en adoration,
Et dans mon Souvenir, ainsi que dans un temple,
Mon Amour entre, plein de superstition.

Et je crois que voici venir la Passion.


Verlaine

Claudel (Camille)- La valse.
Claudel (Camille)- La valse.

Claudel (Camille)- La valse.

Voici une sculpture aujourd'hui pour changer un peu! Juste pour montrer que l'élève (Camille Claudel) peut, sinon dépasser, dumoins égaler le maître (Auguste Rodin). Le peu de temps qui lui restait après l'atelier de Rodin ne lui permit pas de produire plus qu'une dizaine d'oeuvres, mais quelles oeuvres! "La valse" s'apparente un peu au "baiser" de son seigneur et maître, tout aussi sensuelle, tout aussi parfaite.

Pour associer à cette danse sublime, voici la valse de Shostakovich que je vous ai déjà proposée, mais je la trouvais incontournable pour accompagner Camille Claudel et Verlaine, ils n'en méritaient pas moins

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 02/10/2014 09:58

J'ai hésité entre les deux orthographes car on peut trouver l'un ou l'autre.Mais quittons le prosaïque pour entrer dans l’ineffable:les courbes de cette sculpture ne sont elles pas d'une douceur incomparable?

Jean-Michel 01/10/2014 11:48

"Shostakovich", c'est l'écriture phonétique anglaise de Chostakovitch, ça, pour ne pas oublier de bien prononcer le nom comme il se doit dans cette langue, mais qui, en français, peut conduire à l'erreur.