Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile :Il bacio

3 Octobre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Un titre italien pour ce poème de Verlaine qui immortalise, que dis-je, qui divinise le Baiser (Notez la majuscule dans le poème). Il n’est pas le seul, la scène du baiser dans Cyrano de Bergerac est digne d’anthologie,(« Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer »), La nuit de Mai de Musset l’est tout autant…(« poète prends ton luth et me donne un baiser ») Mais à cette ode au baiser s’ajoute une touche personnelle de Verlaine: l’auteur, comme tout poète qui se respecte, se met en scène : « chétif trouvère », cette fausse modestie est une figure de style pour magnifier l’objet du désir (le baiser, bien sûr, mais au-delà, la Belle, qui a droit aussi à une majuscule : « l’Une »).

« Strophes enfantines », oui, si l’on veut, comme dans « l’hiver nous irons » de Rimbaud, mais, comme lui aussi, seulement en petites touches mutines, pour le fun. Du « faux puéril », je dirais ! Quant au reste, c’est du…grand art !

Il bacio

Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses !
vif accompagnement sur le clavier des dents
Des doux refrains qu'Amour chante en les cœurs ardents
Avec sa voix d'archange aux langueurs charmeresses !

Sonore et gracieux Baiser, divin Baiser !
Volupté non pareille, ivresse inénarrable !
Salut ! l'homme, penché sur ta coupe adorable,
S'y grise d'un bonheur qu'il ne sait épuiser.

Comme le vin du Rhin et comme la musique,
Tu consoles et tu berces, et le chagrin
Expire avec la moue en ton pli purpurin...
Qu'un plus grand, Goethe ou Will, te dresse un vers classique :

Moi, je ne puis, chétif trouvère de Paris,
T'offrir que ce bouquet de strophes enfantines :
Sois bénin*, et pour prix, sur les lèvres mutines
D'Une que je connais, Baiser, descends, et ris.

Verlaine

*Bon

Un Picasso loin du cubisme, tel que je l'aime...Je vous livre les trois "étreintes" d'un seul coup,car elles se ressemblent... Il en a fait beaucoup dont certaines très érotiques. Aujourd'hui nous resterons sages et nous contenterons des plus chastes. Que ces couples sont beaux! Admirons-les sur cette "Impromptu" ("Fantaisie") de Chopin.

Picasso (Pablo)- L'étreinte, Picasso (Pablo)L'étreinte.jpg.jpg, Picasso (Pablo)- L'étreinte
Picasso (Pablo)- L'étreinte, Picasso (Pablo)L'étreinte.jpg.jpg, Picasso (Pablo)- L'étreinte
Picasso (Pablo)- L'étreinte, Picasso (Pablo)L'étreinte.jpg.jpg, Picasso (Pablo)- L'étreinte

Picasso (Pablo)- L'étreinte, Picasso (Pablo)L'étreinte.jpg.jpg, Picasso (Pablo)- L'étreinte

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 04/10/2014 12:21

J'adore aussi cette image de la rose trémière Jean-Michel, et Cyrano n'est pas du tout éloigné de notre sujet d'aujourd'hui, Batistin. Pour moi c'est un des plus beaux textes de la langue française. Mon père voue une grande admiration à Edmond Rostand, je crois qu'il me l'a léguée.

batistin 03/10/2014 12:04

Dans Cyrano de Bergerac, bien éloigné peut-être de votre sujet d'aujourd'hui, ceci m'enchante :
"Mille petits dégoûts de soi qui ne font pas un remords, mais une gêne ".
Quoi qu'à y repenser, un coeur pur n'aime-t-il pas l'honneur ?
Roxane en tout cas, si !!

Jean-Michel 03/10/2014 09:29

Qu'elle est belle et bien choisie cette image de la rose trémière, fleur décorative et vacillante des fossés et des bordures. On est prévenu dès le début du poème de quoi il va s'agir, et les usagers de la départementale qui, en allant de Saint-André à Allos, passent par La Mûre s'en représentent bien l'idée. :-)
Etre bénin n'est pas seulement être bon, c'est surtout être innocent et doux et augurer favorablement d'un futur radieux. C'est son acception moderne orientée vers le médical qui en a changé le sens commun.