Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile :À la belle impérieuse.

6 Octobre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Poème bien connu de Victor Hugo : Quatre strophes de quatre vers, une régularité de métronome et une concision de scientifique, de plus beaucoup de rimes riches : Hugo dégaine sa plume tel un chirurgien son scalpel : sobre, précis, bref de la poésie mathématique ! Mais quelle efficacité, toujours aussi surprenant!

À la belle impérieuse.

Recueil : Les chansons des rues et des bois (1865)

L'amour, panique
De la raison,
Se communique
Par le frisson.

Laissez-moi dire,
N'accordez rien.
Si je soupire,
Chantez, c'est bien.

Si je demeure,
Triste, à vos pieds,
Et si je pleure,
C'est bien, riez.

Un homme semble
Souvent trompeur.
Mais si je tremble,
Belle, ayez peur.


Victor Hugo
(1802-1885)

Vernon Emile

Vernon Emile

Emile Vernon n'est pas très connu, sans doute parce que ce peintre français du XIXème siècle a peint de façon très académique une kyrielle de jolies jeunes-femmes ressemblant à des poupées, vous savez, celles qu'on voyait sur les cartes postales fleuries que l'on envoyait aux soldats pendant la guerre de 14/18! Alors évidemment, les artististes contemporains et critiques n'y voient que niaiseries. Bon, tout cela manque d'originalité, c'est sûr! Mais comme cela est frais et joli! Si ses tableaux réjouissent la vue, est-ce que cela ne suffit pas? En tout cas, pour représenter la belle Impérieuse de Victor Hugo, cela me va très bien!Et pour accompagner le tout, le léger concerto pour piano d'Edvard Grieg

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patie 04/03/2018 11:16

j'ai bien aimé c'est court et bien dit bravo

Odile 06/10/2014 17:31

Merci Jean-Michel et merci Ama, pour votre fidélité et vos commentaires érudits et encourageants.C'est vrai Jean-Michel que ce poème ne ressemble pas à du Victor Hugo pur jus, c'est en cela qu'il est surprenant! Quant à Emile Vernon, il était sûrement le peintre attitré des éditions de cartes postales surannées, il a peint des centaines de jeunes femmes-poupées, toutes plus mignonnes et élégantes les unes que les autres. J'en posterai d'autres. (Chacun son truc: Redouté c'était les roses, Vernon les femmes-poupées)

Ama 06/10/2014 15:59

Bonjour Odile,
Encore une belle lecture avec en fond toutes ces notes de musique qui virevoltent.
Merci tout simplement,
Amitiés,
Ama

Jean-Michel 06/10/2014 11:57

Elle est bien trouvée cette image du chirurgien, pour une fois qu'on peut lire du Hugo-le-Prolixe sans avoir à reprendre son souffle, plus habitués qu'on est à devoir se caler la tête entre les mains pour suivre ses écrits jusqu'à la fin.
Et l'image, on dirait vraiment une carte postale colorisée de l'ancien temps, idéale pour orner un couvercle de boîte de chocolats. :-)