Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La poésie d'Odile : Sables mouvants

29 Mai 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Prévert n’est pas, à proprement parler le poète de l’amour, comme Ronsard ou certains romantiques mais il montre qu’il sait faire aussi…Preuve en est ce poème extrait du recueil « Paroles » qui est délicieux dans sa simplicité…Et si vous voulez apprécier pleinement Les Préludes de Lizt qui l’accompagnent, je vous conseille de laisser courir la bande jusqu’au bout car la fin est grandiose !

Sables mouvants

Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Démons et merveilles
Vents et marées
Et toi
Comme une algue doucement caressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer.

Jacques Prévert (Paroles)

Pablo Picasso étreinte

Pablo Picasso étreinte

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 30/05/2014 10:20

Que d'émotion dans ce poème et dans l'attitude de ce couple de Picasso! Une épaule où se blottir, où se poser, se reposer; un regard où se noyer...Tout est dit dans un vers ou un geste...C'est tout simple l'amour!...Et surtout, ne loupez pas le final des "Préludes"...Cette orchestration commence très lentement mais s'emballe très progressivement...